Julian Alaphilippe poursuit son été de rêve sur la Clasica San Sebastian

Moins d’une semaine après la fin du Tour de France qu’il a terminé avec deux victoires d’étape et le maillot à pois de meilleur grimpeur sur les épaules, Julian Alaphilippe a remporté ce samedi sa deuxième grande classique de la saison après la Flèche Wallonne en devançant au sprint Bauke Mollema (Trek) lors de la Clasica San Sebastian. Sorti en force en compagnie du néerlandais dans l’ultime difficulté du jour, le coureur de la formation Quick Step a ensuite fait parler sa pointe de vitesse pour devancer le vainqueur de l’édition 2016. 16 secondes plus tard, le champion de France Anthony Roux (Groupama FDJ) vient prendre la troisième place en réglant le premier groupe de poursuivants.

Le final de la course a été marqué par une grosse chute qui s’est produite en tête de peloton, mettant de nombreux coureurs à terre. N’ayant pu se relever, Egan Bernal (Sky) et Mikel Landa (Movistar) ont été transporté à l’hôpital et des fractures sont à craindre pour les deux coureurs qui étaient cités parmi les favoris de la course.

Le parcours: 04/08 San Sebastian  ›  San Sebastian 228,7 km

 

Le résumé:

Dès les premiers kilomètres de course, une échappée de 6 coureurs se forme avec Pablo Torres (Burgos-BH), Luis Mas (CajaRural-RGA) , Loic Chetout (Cofidis), Sergio Rodriguez, Aritz Bagues et Cyril Barthe (Euskadi-Murias). Derrière le peloton laisse filer et l’échappée va rapidement compter plus de 7 minutes d’avance.

Peu après la mi course, les hommes de tête arrivent au pied de la première ascension du Alto de Jaizkibel, une montée de 7,8 km à 5,8 % de moyenne. Au sommet, le retard du peloton, qui a très nettement accéléré, n’est plus que de 2 minutes 40.

Dans l’ascension de l’Alto Arkale (2.6km à 6,2%), une attaque de Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) vient dynamiter le peloton, bientôt relayée par Winner Anacona (Movistar). Le colombien parvient à s’extraire et se lance à la poursuite de l’échappée.

Dès le début de la seconde et dernière ascension du Jaizkibel, Winner Anacona est finalement repris. A l’avant, Cyril Barthe (Euskadi-Murias) tente un dernier baroud d’honneur en solitaire tandis que ses anciens compagnons d’échappée sont à leur tour rejoints par l’avant garde du peloton menée par la formation Sky. Après être passé en tête au sommet avec quelques secondes d’avance, Cyril Barthe s’assure le titre de meilleur grimpeur.

A 38 kilomètres de l’arrivée, après une belle résistance, le coureur français est finalement repris par le peloton alors que plusieurs attaques surviennent peu avant la seconde montée de l’Alto Arkale. Kanstantsin Siutsou (Bahrain-Merida) et une nouvelle fois Winner Anacona (Movistar) passent à l’offensive et voient revenir sur eux Ian Boswell (Katusha). Derrière, un groupe de costauds s’est formé et revient sur le trio de tête. Parmi eux, on retrouve Steven Kruijswijk, Pieter Serry (Quick Step) ou encore Pierre Latour (Ag2r) mais un regroupement général s’opère à moins d’un kilomètre du sommet. A l’arrière, cela devient dur pour de nombreux coureurs qui se retrouvent distancés pendant que Pierre Latour relance encore la course. le double champion de France du contre la montre voit revenir sur lui Benjamin King (Dimension Data), Antwan Tolhoek (Lotto NL-Jumbo) et James Knox (Quick Step). d’autres coureurs parviennent également à faire la jonction mais le peloton revient une nouvelle fois. La formation Quick Step se place en tête, imprimant un fort tempo afin de décourager d’éventuels attaquants.

A 20 kilomètres de l’arrivée, une chute en tête de paquet vient mettre à terre de nombreux coureurs comme Gorka Izaguirre (Bahrain-Merida), Tony Gallopin (Ag2r) ou encore Primož Roglič (Lotto NL-Jumbo). Parmi les plus touchés Mikel Landa (Movistar) et Egan Bernal (Sky) ne se relèvent pas et sont rapidement pris en charge par les services médicaux. Plusieurs fractures sont à craindre pour ces deux hommes. Choqué, le reste du peloton poursuit sa route mais le rythme a nettement baissé.

A 10 kilomètres de l’arrivée, les coureurs arrivent au pied de l’ultime difficulté du jour, l’Alto de Murgil (2,8 km à 7,6%). La course reprend peu à peu ses droits mais une nouvelle chute se produit avec notamment Pavel Kochetkov (Katusha) qui semble lui aussi sévèrement touché.  Dans l’ascension, Toms Skujiņš (Trek) accélère. Derrière le letton, il ne sont plus qu’une petite trentaine à pouvoir le suivre. Antwan Tolhoek (Lotto NL-Jumbo) parvient ensuite à s’extirper à 1 kilomètre du sommet avant de voir revenir sur lui Rudy Molard (Groupama FDJ). Ces deux coureurs sont finalement débordés juste avant le sommet par Bauke Mollema (Trek) et Julian Alaphlippe (Quick Step) sortis à toute vitesse.

A 5 kilomètres de l’arrivée, les deux hommes de tête progressent à vive allure dans la descente et possèdent une avance de 30 secondes sur leurs premiers poursuivants, assez pour se jouer la victoire.

Nettement supérieur au sprint, Julian Alaphlippe lance son effort de loin et étouffe son adversaire pour remporter après la Flèche Wallonne, sa seconde grande classique de la saison lors de cette Clasica San Sebastian 2018. 16 secondes lus tard, le champion de de France Anthony Roux (Groupama FDJ) vient prendre une très belle troisième place en réglant le premier groupe de poursuivants. Un troisième coureur français vient également prendre la cinquième place en l personne de Julien Simon (Cofidis).

 

Le classement:

1  ALAPHILIPPE Julian Quick-Step Floors 6:03:45
2  MOLLEMA Bauke Trek – Segafredo ,,
3  ROUX Anthony Groupama – FDJ 0:16
4  VAN AVERMAET Greg BMC Racing Team ,,
5  SIMON Julien Cofidis, Solutions Crédits ,,
6  URAN Rigoberto Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale ,,
7  IZAGIRRE Ion Bahrain Merida Pro Cycling Team ,,
8  GESINK Robert Team LottoNL-Jumbo ,,
9  KRUIJSWIJK Steven Team LottoNL-Jumbo ,,
10  TOLHOEK Antwan Team LottoNL-Jumbo ,,
11  MOLARD Rudy Groupama – FDJ 0:20
12  MARTIN Daniel UAE-Team Emirates 0:43
13  SKUJIŅŠ Toms Trek – Segafredo 0:48
14  ANTON Igor Team Dimension Data 0:49
15  IMPEY Daryl Mitchelton-Scott 0:51
16  KUZNETSOV Viacheslav Team Katusha – Alpecin ,,
17  ULISSI Diego UAE-Team Emirates ,,
18  BILBAO Pello Astana Pro Team ,,
19  KNOX James Quick-Step Floors ,,
20  VANENDERT Jelle Lotto Soudal ,,
21  EDET Nicolas Cofidis, Solutions Crédits ,,
22  ARANBURU Alex Caja Rural – Seguros RGA ,,
23  SERRY Pieter Quick-Step Floors ,,
24  FRAILE Omar Astana Pro Team 0:52
25  NIEVE Mikel Mitchelton-Scott ,,
26  CASTROVIEJO Jonathan Team Sky 1:13
27  MORABITO Steve Groupama – FDJ ,,
28  BERNARD Julien Trek – Segafredo ,,
29  CLARKE Simon Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale ,,
30  MARTINEZ Daniel Felipe Team EF Education First-Drapac p/b Cannondale ,,
31  BAUER Jack Mitchelton-Scott 1:40
32  MCCARTHY Jay BORA – hansgrohe 2:22
33  STALNOV Nikita Astana Pro Team ,,
34  POLANC Jan UAE-Team Emirates ,,
35  DURASEK Kristijan UAE-Team Emirates ,,
36  PEREZ Anthony Cofidis, Solutions Crédits ,,
37  ZAKARIN Ilnur Team Katusha – Alpecin ,,
38  PARDILLA Sergio Caja Rural – Seguros RGA ,,
39  NAVARRO Daniel Cofidis, Solutions Crédits ,,
40  CAVAGNA Rémi Quick-Step Floors ,,
41  AMADOR Andrey Movistar Team ,,
42  RIABUSHENKO Alexandr UAE-Team Emirates 3:32
43  SCHULTZ Nick Caja Rural – Seguros RGA ,,
44  PERNSTEINER Hermann Bahrain Merida Pro Cycling Team ,,
45  LASTRA Jonathan Caja Rural – Seguros RGA ,,
46  MEINTJES Louis Team Dimension Data ,,
47  EZQUERRA Jesus Burgos-BH 6:08
48  ITURRIA Mikel Euskadi – Murias ,,
49  NARVAEZ Jhonatan Quick-Step Floors 4:26
50  DE KORT Koen Trek – Segafredo 4:49
51  DE LA CRUZ David Team Sky ,,
52  JUNGELS Bob Quick-Step Floors ,,
53  VALLS Rafael Movistar Team ,,
54  BOL Jetse Burgos-BH 5:21
Si ce contenu vous a plu, partagez le
  •  
  •  
  • 153
  •  
    153
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.