Premier sacre pour Alejandro Valverde, Romain Bardet médaillé d’argent

Déjà monté à 6 reprises sur le podium final dans sa carrière, le coureur espagnol est enfin parvenu à décrocher le titre mondial à 38 ans, ce dimanche dans les rues d’Innsbruck. Au terme d’une course d’usure et une très grosse sélection par l’arrière au fil des tours de circuits, Alejandro Valverde n’était plus accompagné que de Romain Bardet (France) et Michael Woods (Canada) au moment de franchir le sommet de la terrible dernière ascension du Gramartboden (2,8 km à 11.5%). Plus fort au sprint, il a devancé dans cet ordre ses deux derniers adversaires dans la dernière ligne droite et ce malgré le retour de Tom Dumoulin (Pays Bas) à l’entame des deux derniers kilomètres.

Auteure d’une très belle course, l’équipe de France repart donc de ces mondiaux avec une deuxième médaille d’argent avec Romain Bardet, après la deuxième place de Marie Le Net lors de la course juniors dames. Trop juste dans la dernière montée, Julian Alaphilippe a tout de même terminé à la huitième place, juste devant Thibaut Pinot. Avec trois tricolores dans le top 10, les hommes de Cyrille Guimard ont parfaitement manœuvrés tout au long de la journée et n’ont au final pas grand chose à se reprocher.

 

 

30/09 Kufstein  ›  Innsbruck 265 km

 

Le résumé:

C’est sous un soleil radieux que s’élancent les coureurs à 9 h 50 pour 265 kilomètres de course et ainsi désigner le nouveau porteur du maillot arc-en-ciel. Rapidement, de nombreuses attaques surviennent afin de former la première échappée du jour. Après quelques minutes de bataille, 11 hommes vont ouvrir la route tandis que derrière, le peloton se relève. A l’avant, on retrouve Kasper Asgreen (Danemark), Robert Britton (Canada), Tobias Ludvigsson (Suède), Vegard Stake Laengen (Norvège), Ryan Mullen, Conor Dunne (Irlande), Danil Fominykh (Kazakhstan), Karel Hnik (République Tchèque), Laurent Didier (Luxembourg), Jacques Janse van Rensburg (Afrique du Sud) et Ilia Koshevoy (Biélorussie).

A 217 kilomètres de la ligne, alors que personne ne souhaite réellement prendre en main la poursuite, l’avance des hommes de tête dépasse les 10 minutes. Les coureurs se rapprochent de l’ascension du Gnadenwald (2,6 km à10,5%) et c’est finalement l’équipe de France qui se met à rouler, par l’intermédiaire d’Anthony Roux et d’Alexandre Geniez. Les échappées vont compter une avance maximale de plus de 19 minutes d’avance sur le peloton, qui commence à accélérer dans l’ascension. A domicile, les autrichiens assurent le gros du travail, relayés par les Slovènes. Au sommet, ils ont déjà repris presque 2 minutes

A 174 kilomètres de l’arrivée, les 11 hommes de tête passent pour la première fois sur la ligne d’arrivée et entament le premier des sept tours de circuit. Ils se rapprochent déjà du sommet de la montée d’Igls (7,9 km à 5,7%) lorsque le peloton passe à son tour avec un retard de 17 minutes 30. L’entente est toujours parfaite à l’avant et personne ne se retrouve distancé dans cette deuxième ascension du jour. Dans la descente, le groupe se scinde en deux avant de finalement se reformer en bas.

Dans le troisième tour, l’ascension d’Igls est fatale à  Laurent Didier (Luxembourg) qui se retrouve distancé du groupe de tête. D’autres ont déjà quitté la course pendant que le peloton continue de réduire petit à petit l’écart. Alors qu’il venait d’effectuer un changement de vélo, Warren Barguil (France) est victime d’une chute dans un virage. Le breton repart mais avec près de 2 minutes de retard avant de finalement jeter l’éponge.

A 93 kilomètres du but, coup de tonnerre, le triple tenant du titre, Peter Sagan se retrouve distancé du peloton. Visiblement pas dans une grande forme le slovaque aura tout de même fait honneur sur un parcours certainement trop compliqué pour lui. Une grosse sélection par l’arrière s’opère puisque en plus de l’ancien champion du monde, de nombreux coureurs lâchent prise à leur tour. Dans l’échappée, les deux irlandais, Ryan Mullen et Conor Dunne sont également distancés, ils ne son plu que 8 à ouvrir la route.

A 75 kilomètres de l’arrivée, des premières escarmouches viennent secouer le peloton sous l’impulsion de Michael Schär (Suisse) et Gianluca Brambilla (Italie). Mais les deux hommes ne parviennent pas à creuser l’écart et le paquet revient grâce aux polonais qui ont fait l’effort pour recoller. Le groupe de tête perd un nouvel élément avec Danil Fominykh (Kazakhstan) qui doit se résoudre à laisser partir ses anciens compagnons de fuite avant que d’autres ne subissent le même sort. Au sommet de la cinquième ascension d’Igls, ils ne sont plus que 4 en tête avec Vegard Stake Laengen (Norvège), Jacques Janse van Rensburg (Afrique du Sud), Kasper Asgreen (Danemark) et Robert Britton (Canada).

A 65 kilomètres, de nouvelles offensives surviennent et Dario Cataldo (Italie) attaque, emmenant dans sa roue Jesus Herrada (Espagne). Quelques favoris font la jonction et se détachent du peloton avec notamment Michal Kwiatkowski (Pologne) et Vincenzo Nibali (Italie) mais quelques minutes plus tard, un regroupement s’opère. Victime d’une chute, Primoz Roglic (Slovénie) est distancé, tout comme Miguel Angel Lopez (Colombie). C’est ensuite au tour de Greg Van Avermaet (Belgique) de se lancer à l’offensive, suivi par Omar Fraile (Espagne) et Damiano Caruso (Italie).

A l’entame des 2 derniers tours, le groupe Van Avermaet passe sur la ligne avec 4’31” de retard sur le quatuor de tête, le peloton est à 4’47” alors que les coureurs entament les 50 derniers kilomètres. L’avant dernière ascension d’Igls (7,9 km à 5,7%) est fatale à Robert Britton (Canada) et Jacques Janse van Rensburg (Afrique du Sud). Seuls Vegard Stake Laengen (Norvège) et Kasper Asgreen (Danemark) ont encore aux avants postes, pendant que Primoz Roglic, grâce à un gros travail de Simon Spilak, parvient à faire son retour au sein du groupe des favoris.

A 47 kilomètres de l’arrivée, le groupe de contre est repris et de nombreux favoris se retrouvent distancés, à l’image de Dan Martin (Irlande), Simon Yates (Grande Bretagne), Ilnur Zakarin (Russie). La tension est énorme, les offensives se succèdent et le peloton ne cesse de s’amoindrir.

A 31 kilomètres de l’arrivée, Vegard Stake Laengen (Norvège) et Kasper Asgreen (Danemark) entament le dernier tour de circuit, durant lequel vient s’ajouter la terrible montée du Gramartboden, 2,8 km à 11.5% de pente moyenne et un passage à 28%. Les deux derniers rescapés de l’échappée matinale réalisent une grosse performance puisqu’ils possèdent encore 2 minutes 30 d’avance sur le peloton, lancé à toute vitesse à leur poursuite. La sélection italienne se place à l’avant et assure le rythme d’an l’ultime ascension d’Igls. Mais une accélération de Steven Kruijswijk (Pays bas) condamne Vincenzo Nibali qui se relève. Les deux derniers échappés sont finalement repris à l’approche du sommet sous l’impulsion d’une nouvelle attaque néerlandaise initiée par Sam Oomen. Au sommet, ils ne sont plus qu’une petite trentaine de coureurs présent à l’avant à encore pouvoir espérer le titre mondial. Peter Kennaugh pour les britanniques et Michael Valgren (Danemark) anticipent et prennent quelques longueurs d’avance avant d’entamer la descente.

A 18 kilomètres de la ligne, Michael Valgren est désormais seul en tête, poursuivi par un petit groupe de 6 coureurs avec notamment Gianni Moson (Italie) et Thibaut Pinot (France), mais le reste du peloton est tout près et revient sur le contre.

A 11 kilomètres du but, Valgren se présente avec une trentaine de secondes d’avance au pied de la terrible montée finale du Gramartboden. Avant d’aborder les plus forts pourcentages, l’équipe de France se met en ordre de marche et après un gros travail de Rudy Molard, Thibaut Pinot et Romain Bardet emmènent Julian Alaphilippe dans leurs roues, faisant craquer un à un leurs adversaires.

A 9,5 kilomètres de l’arrivée, Michael Valgren  est repris par un tout petit groupe formé de Michael Woods (Canada), Alejandro Velverde (Espagne), Gianni Moscon (Italie) et Romain Bardet (France). Tous les autres sont distancés à commencer par Julian Alaphilippe. Seul Tom Dumoulin (Pays Bas) semble en mesure de pouvoir revenir de l’arrière. Gianni Moscon craque à son tour laissant les trois derniers coureurs se lancer dans l’ultime descente.

A 3 kilomètre de l’arrivée, Tom Dumoulin ne cesse de se rapprocher de Michael Woods (Canada), Alejandro Velverde (Espagne) et Romain Bardet (France). Au prix d’un terrible effort, le néerlandais parvient à recoller et c’est donc à 4 que va se jouer le titre mondial.

Sur de sa force, Alejandro Velverde se place en première position et finit par lancer son effort de très loin. Grand spécialiste de ce type de sprint, l’espagnol parvient à contenir dans les derniers mètres le retour de Romain Bardet, qui prend la deuxième place, Michael Woods troisième. Trois coureurs français intègrent le top 10 car 43 secondes plus tard, Julian Alaphilippe prend finalement a 8e place, juste devant Thibaut Pinot 9e.

Le classement complet:

1  VALVERDE Alejandro Spain 6:46:41
2  BARDET Romain France ,,
3  WOODS Michael Canada ,,
4  DUMOULIN Tom Netherlands ,,
5  MOSCON Gianni Italy 0:13
6  KREUZIGER Roman Czech Republic 0:43
7  VALGREN Michael Denmark ,,
8  ALAPHILIPPE Julian France ,,
9  PINOT Thibaut France ,,
10  COSTA Rui Portugal ,,
11  IZAGIRRE Ion Spain ,,
12  MOLLEMA Bauke Netherlands 0:49
13  NIEVE Mikel Spain 0:52
14  OOMEN Sam Netherlands 1:21
15  QUINTANA Nairo Colombia ,,
16  KENNAUGH Peter Great Britain ,,
17  HIRT Jan Czech Republic ,,
18  BENNETT George New Zealand ,,
19  HAIG Jack Australia ,,
20  FUGLSANG Jakob Denmark ,,
21  POZZOVIVO Domenico Italy ,,
22  ZEITS Andrey Kazakhstan ,,
23  HERMANS Ben Belgium 1:32
24  GESCHKE Simon Germany 1:54
25  CHERNETSKI Sergei Russia 2:00
26  FRANK Mathias Switzerland 2:10
27  KRUIJSWIJK Steven Netherlands ,,
28  TOLHOEK Antwan Netherlands ,,
29  TEUNS Dylan Belgium ,,
30  EIKING Odd Christian Norway 2:42
31  MOLARD Rudy France ,,
32  REICHENBACH Sébastien Switzerland ,,
33  URÁN Rigoberto Colombia 2:57
34  ROGLIČ Primož Slovenia 4:00
35  MAJKA Rafał Poland ,,
36  LUTSENKO Alexey Kazakhstan ,,
37  YATES Adam Great Britain ,,
38  KELDERMAN Wilco Netherlands ,,
39  OLIVEIRA Nelson Portugal 5:00
40  DE MARCHI Alessandro Italy 5:05
41  KUDUS Merhawi Eritrea 5:44
42  MEURISSE Xandro Belgium ,,
43  LAENGEN Vegard Stake Norway ,,
44  DE LA CRUZ David Spain 5:56
45  GOGL Michael Austria ,,
46  BUCHMANN Emanuel Germany ,,
47  SIVAKOV Pavel Russia 6:00
48  HENAO Sergio Colombia 6:02
49  NIBALI Vincenzo Italy ,,
50  VAN AVERMAET Greg Belgium 8:08
51  KOCHETKOV Pavel Russia ,,
52  ASGREEN Kasper Denmark 10:22
53  PELLIZOTTI Franco Italy 10:33
54  HAGEN Carl Fredrik Norway 12:24
55  VINJEBO Emil Denmark 12:57
56  OWSIAN Łukasz Poland 13:05
57  ZAKARIN Ilnur Russia ,,
58  GALLOPIN Tony France ,,
59  KONRAD Patrick Austria ,,
60  MORABITO Steve Switzerland ,,
61  HERRADA Jesús Spain 13:09
62  SKUJIŅŠ Toms Latvia 13:13
63  BOOKWALTER Brent United States 14:23
64  CARUSO Damiano Italy ,,
65  CATALDO Dario Italy ,,
66  CARTHY Hugh Great Britain ,,
67  ROCHE Nicolas Ireland ,,
68  WELLENS Tim Belgium ,,
69  WEENING Pieter Netherlands ,,
70  POWER Robert Australia ,,
71  CARAPAZ Richard Ecuador 14:48
72  KING Ben United States 15:57
73  SEPÚLVEDA Eduardo Argentina 16:51
74  DENZ Nico Germany 18:17
75  BRAMBILLA Gianluca Italy 19:35
76  BRITTON Rob Canada 19:37
DNF  PAUWELS Serge Belgium -6:46:41
DNF  SMITH Dion New Zealand ,,
DNF  HENAO Sebastián Colombia ,,
DNF  MARTÍNEZ Daniel Felipe Colombia ,,
DNF  BENOOT Tiesj Belgium ,,
DNF  RUMAC Josip Croatia ,,
DNF  BRESCHEL Matti Denmark ,,
DNF  DLAMINI Nic South Africa ,,
DNF  STRAKHOV Dmitry Russia ,,
DNF  CONTRERAS Rodrigo Colombia ,,
DNF  BYSTRØM Sven Erik Norway ,,
DNF  HARING Martin Slovakia ,,
DNF  DENNIS Rohan Australia ,,
DNF  STALNOV Nikita Kazakhstan ,,
DNF  SAGAN Peter Slovakia ,,
DNF  GENIEZ Alexandre France ,,
DNF  GASTAUER Ben Luxembourg ,,
DNF  SUTHERLAND Rory Australia ,,
DNF  WÜRTZ SCHMIDT Mads Denmark ,,
DNF  DIDIER Laurent Luxembourg ,,
DNF  BOLE Grega Slovenia ,,
DNF  TRATNIK Jan Slovenia ,,
DNF  PÖSTLBERGER Lukas Austria ,,
DNF  PREIDLER Georg Austria ,,
DNF  BODNAR Maciej Poland ,,
DNF  PATERSKI Maciej Poland ,,
DNF  BEVIN Patrick New Zealand ,,
DNF  WIRTGEN Tom Luxembourg ,,
DNF  SAGAN Juraj Slovakia ,,
DNF  KONOVALOVAS Ignatas Lithuania ,,
DNF  SOBAL Yauhen Belarus ,,
DNF  EG Niklas Denmark ,,
DNF  BAŠKA Erik Slovakia ,,
DNF  MAHĎAR Martin Slovakia ,,
DNF  CHAICHI Mohamadesmail Iran ,,
DNF  BEWLEY Sam New Zealand ,,
DNF  ȚVETCOV Serghei Romania ,,
DNF  KIRSCH Alex Luxembourg ,,
DNF  FARANTAKIS Stylianos Greece ,,
DNF  VAHTRA Norman Estonia ,,
DNF  CHIU Ho San Hongkong ,,
DNF  TAARAMÄE Rein Estonia ,,
DNF  PIBERNIK Luka Slovenia ,,
DNF  TYBOR Patrik Slovakia ,,
DNF  KUKRLE Michael Czech Republic ,,
DNF  ČANECKÝ Marek Slovakia ,,
DNF  NEILANDS Krists Latvia ,,
DNF  STANNARD Ian Great Britain ,,
DNF  DRUCKER Jempy Luxembourg ,,
DNF  VILLALOBOS Roman Costa Rica ,,
DNF  BRATASHCHUK Andrii Ukraine ,,
DNF  BARGUIL Warren France ,,
DNF  NOVAK Domen Slovenia ,,
DNF  HOULE Hugo Canada ,,
DNF  KIRYIENKA Vasil Belarus ,,
DNF  SESSLER Nícolas Brasil ,,
DNF  MAS Enric Spain ,,
DNF  MARTIN Dan Ireland ,,
DNF  JUNGELS Bob Luxembourg ,,
DNF  KOSHEVOY Ilia Belarus ,,
DNF  LUDVIGSSON Tobias Sweden ,,
DNF  HNÍK Karel Czech Republic ,,
DNF  GEOGHEGAN HART Tao Great Britain ,,
DNF  HOWSON Damien Australia ,,
DNF  SCHULTZ Nick Australia ,,
DNF  MOHORIČ Matej Slovenia ,,
DNF  YATES Simon Great Britain ,,
DNF  ŠPILAK Simon Slovenia ,,
DNF  POLANC Jan Slovenia ,,
DNF  BURGHARDT Marcus Germany ,,
DNF  ARSLANOV Ildar Russia ,,
DNF  CLARKE Simon Australia ,,
DNF  FRAILE Omar Spain ,,
DNF  CASTROVIEJO Jonathan Spain ,,
DNF  JANSE VAN RENSBURG Jacques South Africa ,,
DNF  KANGERT Tanel Estonia ,,
DNF  KWIATKOWSKI Michał Poland ,,
DNF  POELS Wout Netherlands ,,
DNF  HANSEN Jesper Denmark ,,
DNF  HOELGAARD Markus Norway ,,
DNF  STETINA Peter United States ,,
DNF  FRANKINY Kilian Switzerland ,,
DNF  GRIVKO Andrey Ukraine ,,
DNF  ŠTYBAR Zdeněk Czech Republic ,,
DNF  GROSSSCHARTNE Felix Austria ,,
DNF  DUNNE Conor Ireland ,,
DNF  NAKANE Hideto Japan ,,
DNF  MULLEN Ryan Ireland ,,
DNF  DE PLUS Laurens Belgium ,,
DNF  NARVÁEZ Jhonatan Ecuador ,,
DNF  GRMAY Tsgabu Ethiopia ,,
DNF  MÜHLBERGER Gregor Austria ,,
DNF  KNOX James Great Britain ,,
DNF  SWIFT Connor Great Britain ,,
DNF  MACHADO Tiago Portugal ,,
DNF  DUCHESNE Antoine Canada ,,
DNF  ČERNÝ Josef Czech Republic ,,
DNF  ANACONA Winner Colombia ,,
DNF  BOASSON HAGEN Edvald Norway ,,
DNF  KUSS Sepp United States ,,
DNF  SCHELLING Patrick Switzerland ,,
DNF  SCHACHMANN Maximilian Germany ,,
DNF  GHEBREIGZABHIER Amanuel Eritrea ,,
DNF  RIABUSHENKO Alexandr Belarus ,,
DNF  FOMINYKH Daniil Kazakhstan ,,
DNF  SCHÄR Michael Switzerland ,,
DNF  LÓPEZ Miguel Ángel Colombia ,,
DNF  GUERREIRO Ruben Portugal ,,
DNF  MARTENS Paul Germany ,,
DNF  GOŁAŚ Michał Poland ,,
DNF  HAMILTON Chris Australia ,,
DNF  ROUX Anthony France ,,

 

Si ce contenu vous a plu, partagez le
  •  
  •  
  • 224
  •  
    224
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.