Retraite sportive pour Robert Marchand

Le plus célèbre des papys cyclistes, Robert Marchand, 106 ans, doit renoncer à son activité favorite en raison de soucis de santé. Il a en effet déclaré avoir des pics de tensions qui, avec l’avis de ses médecins, le contraignent à devoir raccrocher le vélo. Il pourra cependant continuer de s’entretenir sur vélo d’appartement mais la route et la piste, pour lui c’est malheureusement fini.

Après s’être essayé à la boxe puis à la gymnastique, il achète son premier vélo en 1925 et gagne sa première course disputée, malgré son jeune âge (14 ans) alors qu’il fallait avoir 15 ans pour participer. En dépit d’un talent certain,  il est jugé trop petit pour passer professionnel. Robert Marchand abandonne alors le cyclisme qu’il ne reprendra qu’en 1937 mais dans un esprit beaucoup plus décontracté.

Cet ancien Pompier de Paris (1932-1936), a ensuite pas mal bourlingué, entre le Venezuela et le Canada, avant de revenir en France en 1960, pour exercer les métiers de maraîcher, vendeur de chaussures puis marchand de vin.

Le vélo il ne s’y remet sérieusement qu’en 1978, à l’âge de 67 ans. Il enchaîne alors les cyclosportives, dont 12 Ardéchoises et à même rallié Paris à Moscou en en 1992 à l’age de 81 ans.

Mais ce n’est que bien plus tard encore qu’il va rentrer définitivement dans l’histoire du cyclisme.

Le 17 février 2012, au Centre mondial du cyclisme d’Aigle en Suisse, il établit, avec 24,1 km, le record de l’heure cycliste sur piste dans une catégorie spécialement créée pour lui par l’Union cycliste internationale (la catégorie des + de 100 ans)

Le 28 septembre 2012, Robert Marchand établit à Lyon le record des 100 kilomètres, en h 17 min 27 s, à la moyenne de plus de 23 km/h, dans la catégorie des plus de 100 ans !

Le 31 janvier 2014, à 102 ans, il améliore un de ses records, sur le nouveau vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines en parcourant 26,927 km en une heure!

Le 26 novembre 2015, jour de ses 104 ans, il parcourt plus de 20 km d’une étape du Tour de France 2016, en Ardèche, comprenant la montée reliant Bourg Saint Andéol à Saint Remèze, autant dire que le parcours était loin d’être plat!

Le 4 janvier 2017, une nouvelle fois sur le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, il réalise la meilleure performance mondiale dans l’heure en parcourant 22,547 km dans la catégorie « Master des plus de 105 ans ». Cette catégorie d’âge dans la discipline a été spécialement créée pour lui« J’aurais pu faire mieux », a lancé le centenaire à la fin de sa course. « Je n’ai pas vu la fiche des dix dernières minutes. Sinon je serais allé un peu plus vite. ».

De ce fait Robert, va recommencer pour se lancer un dernier défi et fin août 2017 à Albi, il bat son précédent record en parcourant 23 kilomètres en 55 minutes et 23 secondes!!

 

La rédaction souhaite une très bonne retraite sportive mais avant tout la santé, au doyen de notre sport préféré.

 

Photo by Conseil Départemental des Yvelines on VisualHunt.com / CC BY-ND

Si ce contenu vous a plu, partagez le
  •  
  •  
  • 28
  •  
    28
    Partages

Une pensée sur “Retraite sportive pour Robert Marchand

  • janvier 10, 2018 à 1:30
    Permalink

    Nous l’avons vu plusieurs fois à l’Ardéchoise ce petit bonhomme plein de dynamisme. Je connais plusieurs personnes qui ont du attendre la retraite pour faire du sport. Robert Marchand lui en a toujours fait et à su montrer l’exemple.
    Bonne année Robert.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.